[Cinéma] Les recettes du bonheur : des bons sentiments qui parviennent à nous régaler

J’imagine déjà la teneur des critiques sur ce film : « niais », « trop attendu », « sucré », et ces reproches ne seront quoiqu’il en soit pas volés ! Oui, le nouveau film de Lasse Hallström est mielleux, le scénario parfois grossier. Oui le tout manque de subtilité, car on veut nous mettre des couleurs, des senteurs, des goûts et des bons sentiments plein « les yeux ».

Mais voilà, j’ai passé un bon moment. D’abord, je me suis régalée avec toutes les scènes de cuisine souvent teintées d’exotisme et ces plans sur des étals de marchés provençaux, leurs fruits et légumes, leurs fromages, leurs poissons etc. J’ai vu ce film à l’heure du dîner, peut-être est-ce pour cela que ces images ont tant nourri mon imaginaire… Peut-être aussi parce que je suis gourmande ;)

Et puis, si je fais l’impasse sur un scénario franchement simpliste, je me suis attachée aux personnages, et notamment celui du père ronchon mais dévoué à sa famille et celui de Mme Mallory, la gérante du restaurant rival, endurcie par la vie mais qui révèle finalement un cœur tendre. Cette dernière est campée par Helen Mirren, une comédienne qui a été pour moi une très belle découverte, tant que je l’ai trouvée excellente dans ce rôle.

Les histoires d’amour qui lient certains des personnages sont peut-être de trop. Inutile selon moi de les multiplier pour montrer que l’amour de la cuisine fait des miracles ! Autre bémol : le doublage en français de certaines voix, très hasardeux. Un manque de précision qui ne gâche en rien la générosité de ce film, dont on ressort franchement… repu !

Retour à l'accueil