[Itw] FM LAETI nous présente l'album "For the music"

C’est aujourd’hui que For the music, le deuxième album de FM LAETI sort ! J’ai rencontré la sympathique chanteuse du groupe à cette occasion la semaine dernière. Formation du groupe, préparation du nouvel album, nouvelles envies etc, découvrez toutes ses révélations dans l’interview.

FM LAETI, c’est en réalité le nom d’un groupe. Comment s’est passée la rencontre avec François-Marie Dru, votre partenaire ?

On s'est rencontrés lors d'une émission de radio, on a eu un coup de cœur ! Déjà à la fin du premier rendez-vous, on avait deux trois esquisses de morceaux, un an après, on était en studio, et un an après on était à Taratata !

Comment se sent-on à quelques jours de la sortie d’un album ? (13 octobre 2014)

ça va ! Les moments de stress je les ai eus avant, on a fait du mieux, l’album est prêt après faut voir comment il va être perçu, il faut le lâcher.

Comment le décririez-vous ? En quoi est-il différent du précédent ?

Il est plus tonique que le précédent, il tend plus vers la pop que vers la soul, il y a plein de mini univers mais tout de même liés avec une idée. L'album décrit différents moments d'une histoire d'amour, des moments magiques, des moments de tristesse. Wanna dance, c'est l'ovni eighties assumé. Il y en a une autre plus rock’n’roll, Stones, une qui est plus « caraïbes »… C’est varié !

Même lorsque vous parlez de choses tristes, les musiques restent plutôt positives…

C'est avec FM que j'ai appris ça. Avant je faisais des choses plus dark, mais il m'a appris qu'on pouvait avoir des textes dark sur des mélodies plus optimistes. J'aime bien jouer là dessus. Ping pong pourrait être triste mais on a joué sur quelque chose d'enfantin, de « nanananère », vous voyez ?

Comment travaillez-vous ensemble ? Qui s’occupe de quoi ?

Chacun met son grain de sel dans ce que fait l'autre ! Lui je l'appelle mon melody maker, car il est très bon dans l'écriture instrumentale, moi c'est plus le texte, mais chacun accompagne l'autre. C'est un peu un travail à 4 ou plutôt 6 mains car Pierre Marie (le frère de François-Marie, qui est le producteur) participe !

Vous vous êtes « enfermés » dans une maison en Provence pour préparer l’album. Racontez-nous…

Pour les premières sessions, on a fait plein d'impros, on avait plein d'idées de morceaux, d'embryons et il fallait voir ce qu'on allait développer. On a fait trois petites sessions comme ça, avec des heures d'enregistrement.

Quelle était votre journée type ?

Si c'était l'hiver, on commençait par un bon feu de bois. Je suis une bonne vivante, donc il fallait des bonnes choses à manger, un peu de chaleur et un peu de musique ! On ne réécoutait pas nécessairement tout de suite, chacun donnait ensuite son avis, on voulait tous les trois être contents du projet. Chacun a dû des fois lâcher des petites choses auxquelles il tenait !

Dans For the music, vous vous inspirez d’ambiances cinématographiques. Pourriez-vous glisser vers le cinéma plus tard dans votre carrière ?

La musique et le cinéma sont hyper liés. Une musique peut nous amener une image, on peut avoir l'impression d'être sur une plage, sous l'eau etc...On s'est inspirés de Ian Fleming pour une des chansons, qui raconte une histoire d'amour entre deux espions.

S'il y a un rôle ou une opportunité dans le cinéma, ça m'intéresserait de le faire pour l'expérience, mais faire du cinéma, ce n’est pas un rêve…. Je me vois plus participer à une musique de film !

Vous donnez un concert bientôt au Nouveau Casino. Que prévoyez-vous ?

On a plusieurs petits concerts de promo là. La date à Paris, c'est le 24 novembre. On a fait une résidence, ça avance bien, mais il y a deux trois trucs à fignoler. Je me suis remise au jogging, car ça va plus bouger !

Vous allez danser donc ?

Je vais danser mais ce ne sera pas de chorégraphie millimétrée !

Ce sera votre deuxième tournée, comment s’est passée la première ?

La première tournée a duré deux ans. On est allés en Colombie, et on a terminé avec l'Allemagne le printemps dernier !

FM LAETI

For the music

Sortie le 13 octobre 2014

Retour à l'accueil