Je l'ai découvert dans 1 vie 2 rêves, une pièce jouée au Théâtre des Feux de la Rampe dont je vous ai parlé et que j'avais beaucoup aimée. Jo Brami a maintenant son one man show, baptisé La vie à l'envers. Rencontre avec le comédien, également à l'affiche de La Guerre des sexes.

[Interview] Jo Brami, pour le one man show La Vie à l'envers

De quoi parle ton one man show, La vie à l'envers ?

Je parle de la vie et du pourquoi elle se déroule toujours dans le même sens. Pourquoi on ne commencerait pas par la fin ? C'est une réflexion que je m'étais faite en écoutant Woody Allen, qui avait fait trois quatre phrases là dessus. Dans mon spectacle, je commence par la mort pour terminer par la naissance. Il y a des personnages, du sketch, du stand up, de l'interaction avec le public etc... Je voulais marier tous ces genres.

Pourquoi ce thème ?

Ça fait longtemps que j'ai eu cette idée, avec Jean-Yves Saliou, mon premier metteur en scène. ça m'a parlé car ça change. Je voulais faire rire mais aussi raconter une histoire originale qui suscite des émotions. J'ai commencé à développer l'idée un peu en 2008 avec un petit sketch, qui est aujourd'hui complètement transformé grâce aux personnes que j'ai rencontrées, comme Patrick Chanfray, Skalp et Olivier Sauton.

Que faut-il pour réussir dans ton domaine selon toi ?

Bosser, bosser, ne pas lâcher ! Croire en ce que tu fais, même si tu te casses la gueule ! Personne peut te dire que c'est mauvais, car même si ça met du temps, avec du travail, tu peux y arriver. Il y a aussi des rencontres, et puis l'empathie que tu peux susciter. Il ne faut pas bosser de ton côté et ne s'ouvrir à personne. Il faut aussi rester humble, J'ai rencontré Elie Semoun à la sortie de son spectacle Le Placard il y a peu, je l'ai trouvé hyper cool et humble. C'est ce qui rend la personne encore meilleure.

Quel a été ton déclic pour faire ce métier ?

J'ai commencé par le hip hop à 15 ans, avec mes meilleurs amis. C'est comme ça que j'ai commencé à goûter à la scène. Mais j'avais un manque, je voulais faire quelque chose avec lequel j'étais plus à l'aise. C'est l'un de mes amis en me voyant faire le con qui m'a donné l'idée de faire du théâtre. A l'époque, pour moi le théâtre c'était Shakespeare, c'était pas à la mode comme le hip hop. Alors qu'aujourd'hui, Roméo et Juliette c'est ma pièce préférée !

J'ai aussi fait un CAP dans la vente et je m'étais mis un défi : faire rire chacun de mes professeurs ! J'avais un cahier sur lequel je faisais des croix à chaque victoire ! Ces professeurs de CAP m'ont apporté beaucoup, on ne parle pas assez de leur travail, ils m'ont encouragé à faire du théâtre, ce sont des gens qui viennent me voir en spectacle aujourd'hui...

De qui aimerais-tu avoir la carrière ?

Jean Dujardin a un parcours que j'aimerais avoir, car il vient en plus du one man show, c'est le meilleur exemple. Côté USA, Matthew MacConaughey et Leonardo Di Caprio ont des parcours fabuleux.

L'humour ?

Patrick Chanfray (ami de Jo, comédien et co-auteur de la pièce La Vie à l'envers). Il est drôle tout le temps et partout. Dans la vie, sur scène, j'aimerais avoir son talent. Il a des vannes qui me font mourir de rire en soirée !

Quelle est la blague la plus pourrie que tu connaisses ?

C'est le mec d'un café dans lequel je vais souvent qui me la raconte ! Tu connais l'histoire du mec sans pouce ? Elle est comme ça ! (ndlr : Jo Brami fait mine de lever le pouce pour montrer que la blague est bien, mais sans le pouce)

Celle que tu racontes tout le temps à tes amis ?

Elle est crue : C'est toto qui est en cours et la maîtresse demande comment on fait les bébés. Elle ne veut pas interroger Toto car elle a peur qu'il dise des bêtises, mais il n'y a que lui qui lève la main. Toto répond « le papa prend la graine et la met dans le ventre de la maman ». La maîtresse est étonnée, et lui répond « oui c'est ça, c'est bien Toto. Mais ensuite que fait-il? » Toto répond : « ben il l'enfonce avec sa grosse b***! »

Quel a été ton plus gros bide sur scène ?

C'était mon premier one man show, j'avais 20 ans. Je jouais devant 150 vieux, le plus jeune avait sûrement 60 ans, dans un centre de vacances. Ils criaient « on n'entend rien », certains s'endormaient ou partaient. Je parlais de hip hop et de Play Station dans mon spectacle, ça ne les intéressait pas ! J'avais envie que ça s'arrête, j'ai cru avoir fait trois heures et demi de spectacle alors que ça n'avait duré qu'une heure...

Dans 1 vie 2 rêves, tu joues un personnage qui court les casting pour tenter de se faire connaître. Pour un rôle, tu serais prêt à...

Déménager à 1000 km ?

Oui ! J'ai déjà quitté le Sud et ma famille pour tenter ma chance à Paris et continuer à vivre de ma passion. Ça a été dur au début. Un mois et demi après mon arrivée je passais le casting de La Guerre des sexes. Cette pièce est très importante pour moi, j'aime cette pièce, on est devenu ami avec l'auteur, et elle m'a permis de faire beaucoup de rencontres et d'avoir d'autres propositions.

Draguer la directrice de casting ?

Ce sont souvent des hommes qui me reçoivent ! Et non, je ne le ferai pas, car le faire reviendrait à insulter ce métier que j'aime tant, vouloir briller avant de travailler. Pour les filles, ça peut être dur. Elles se font souvent draguer lourdement, on leur promet des choses...

Apprendre une langue étrangère ?

Oui ! Je suis en train d'apprendre l'anglais car je suis de plus en plus attiré par les Etats-unis.

Mentir sur ton CV ?

Non honnêtement, je serais plutôt du genre à enlever des choses qu'à en ajouter !

Te tatouer ?

Aujourd'hui, il y a des remèdes pour faire passer de faux tatouages pour des vrais !

Annuler des vacances avec la fille de tes rêves ?

Oui, ma passion est ma priorité de vie.

 

Tu préfères :

Jouer ton spectacle devant une salle qui se vide ou avoir un énorme trou de mémoire ?

Avoir un trou de mémoire. Au contraire, c'est bien, j'adore ! Parfois je m'en sers pour improviser, j'aime bien. Quand ça arrive, il faut l'assumer, et pas faire comme si tout allait bien. Dans les one man show, on peut se le permettre...

Faire rire 10 personnes aux éclats ou faire sourire 50 personnes ?

Faire rire 10 personnes aux éclats

Perdre tous tes followers sur internet ou être mal noté sur billetreduc ?

Etre mal noté car la critique fait avancer

Que ta première fan (qui te suit partout) soit une cougar affamée ou une ex ?

Une cougar, ça peut être marrant. Au moins, je n'ai pas de passé avec elle. Avec une ex, c'est pas pareil, et puis ma copine ne serait pas très contente !

 

 

La Vie à l'envers
Théâtre des Feux de la Rampe à Paris
Ecrite par Jo Brami, Patrick Chanfray, Skalp, Olivier Sauton et mise en scène Olivier Sauton
Tous les dimanches à 20h jusqu'au 18 juin 2015 - reprise à la rentrée

 

Retour à l'accueil