[Critique] Juillet Août, le film français frais de l'été

Il y a quelques jours, j'ai craqué : influencée par les critiques positives que j'entendais à son sujet, je suis allée voir Camping 3 au cinéma. Et pour tout avouer, j'ai regretté ! J'ai largement préféré le film que je suis allée voir quelques jours après, Juillet Août, qui n'a de commun avec le premier que son atmosphère estivale et sa nationalité . Sa promo à été discrète comparée au raz-de-marée Camping, et il mérite pourtant beaucoup plus le détour.

Juillet Août, c'est en quelque sorte la chronique de vacances de deux sœurs adolescentes, qui passent le mois de juillet sur la côte d'Azur chez leur mère et leur beau père et le mois d'août chez leur père en Bretagne. L'une est rebelle et incontrôlable, la plus jeune (Luna Lou), l'autre, la plus âgée (Alma Jodorowoski), plus raisonnable, du moins en apparence ... car se mêlent au calme de leurs vacances leurs préoccupations d'adolescentes (féminité, amour, scolarité) et en rebond, celles de leurs parents. Des adultes confrontés à des problèmes d'argent, une grossesse tardive, ou au contraire au célibat, des tracas qui parleront à tous les divorcés et autres recasés sur le tard.

[Critique] Juillet Août, le film français frais de l'été

Pourtant, malgré ces quelques sujets de fond, le film reste léger, frais. En grande partie grâce à la fougue de la très spontanée Luna Lou (je l'ai trouvée incroyable !) et la douceur de jeune fille en fleurs d'Alma Jodorowosky. Sans parler de la jolie complicité qui lie les deux. Il y a bien un petit côté polar, sorte de fil rouge du film, traité avec un certain manque de crédibilité (mon seul bémol ) mais le tout est plutôt bien ficelé et surtout bienveillant.

Le film parvient à être attachant, sans jamais nous forcer à aimer ses personnages ni tenter de nous tirer les larmes. Une belle subtilité qui fait du bien en cet été...

Juillet Août,

Réalisé par Diastème - Durée : 1h36

Sortie le 13 juillet 2016
Retour à l'accueil