Attirée par les expériences insolites, c'est tout naturellement que j'ai pris contact avec le centre Meïso, afin de tester sa méthode bien-être un peu déconcertante : la flottaison. J'ai eu connaissance de cette dernière en lisant quelques articles de presse, particulièrement dithyrambiques. Alors, en quoi consiste exactement la flottaison ? En quoi est-ce efficace ? Quelles sont mes impressions ? Je vous dis tout.

Flottaison : mon expérience insolite au centre Meïso

Le centre Meïso est difficile à trouver, puisqu'il se situe au fond d'une cour de la rue Saint-Denis, et au sous-sol du bâtiment. J'ai aimé l'impression de découvrir un lieu intimiste, privilégié et protégé de l'agitation extérieure. La lumière y est tamisée, et nous sommes invités à nous déchausser avant de nous installer sur des banquettes, le temps d'échanger avec Maïté et Alex, les sympathiques fondateurs du lieu. L'occasion de leur confier nos attentes, nos appréhensions et de nous voir expliquer la suite des événements...

Flottaison : mon expérience insolite au centre Meïso

On avale un verre d'eau et hop, direction la cabine privée ou se trouve une énorme bulle d'isolation sensorielle remplie d'eau chargée en sel d’Epsom (soufre et magnésium). C'est dans cette dernière que pendant une heure, j'ai été livrée à moi-même, toute déconcertée de sentir mon corps flotter. Seuls pré-requis : prendre une douche juste avant (tout est prévu pour ce faire) et mettre les bouchons d'oreilles qui nous attendent. J'ai choisi, afin de commencer en douceur, de laisser la petite trappe de la bulle entrouverte, afin d'éviter de me sentir enfermée, de conserver une petite lumière douce durant toute la séance (plutôt qu'une totale obscurité) et de débuter avec vingt minutes de méditation guidée.

Flottaison : mon expérience insolite au centre Meïso

J'avais peur à vrai dire de trouver le temps long dans cette bulle, une fois la surprise de la flottaison passée. Pourtant, une heure est le temps qu'il faut pour parvenir à une détente musculaire complète. Je savais donc qu'il allait falloir lâcher prise, faire le vide dans ma tête et accepter de me laisser porter. Mais je dois bien avouer que j'ai échoué dans cette mission, une fois le temps de méditation passé. Je me suis sentie seule dans cette bulle où aucun son extérieur ne filtre. Comme si on m'avait laissée là et que la vie continuait sans moi. Moi qui pensais apprécier l'absence de stimulations extérieures, voilà que je découvrais que celle-ci m'angoissait.

Flottaison : mon expérience insolite au centre Meïso

L'expérience en dit long sur soi, que les ressentis soient positifs ou non, et en cela, je trouve la méthode vraiment très intéressante. À la sortie, j'ai retrouvé Maïté, qui a accueilli mes impressions avec bienveillance et m'a rassurée quant à la manière dont j'ai vécu les choses : chacun reste acteur de son expérience et la vit de façon très différente. Pas de ressenti "normal" ou "anormal" donc. Voilà qui enlève toute pression.

Flottaison : mon expérience insolite au centre Meïso

À la question "pour qui la flottaison peut-elle être indiquée ?", Maïté me répond "toute personne curieuse de sensations nouvelles et qui veut se retrouver avec elle-même". "On a des moments de clarté sur soi dans le cocon", chose dont je ne doute absolument pas lorsque je parcoure le livre d'or posé sur la table, à côté de pots de crayons de couleurs qui invitent à la créativité. Tous ceux qui ont pris la peine de laisser un mot sont conquis par la flottaison, qui leur a offert un espace de détente rare, et qui pour certains, a fait remonter des souvenirs. D'autres vont jusqu'à comparer leurs sensations à ce que doit ressentir un bébé dans le ventre de sa mère. Intéressant.

Flottaison : mon expérience insolite au centre Meïso

Maïté me raconte ensuite que le projet est en réalité le résultat de son histoire d'amour avec Alex, et que c'est à deux, de leurs propres mains, qu'ils ont construit la bulle. Le concept de flottaison n'est pas d'eux puisqu'il a été inventé dans les années 50 par un neuro-psy, mais ils ont enrichi l'expérience en ajoutant des guidances sonores et en rendant la bulle plus accueillante. Je suis admirative face à ces personnes très jeunes qui entreprennent et innovent.

Preuve que ce couple de passionnés a de la suite dans les idées, un deuxième centre est sur le point d'ouvrir à Barbès. Plus grand, il permettra d'accueillir plus de "flotteurs" mais également des événements et des rencontres.

Merci à Maïté, pour son accueil doux et chaleureux

Meïso - La Paillasse
(au fond de la cour à
droite)
226 rue Saint Denis
75002 Paris

Retour à l'accueil