Ceux qui me suivent sur Instagram le savent bien (je vous invite chaleureusement à vous abonner ici pour suivre mes péripéties) : je suis partie au Québec durant deux semaines en ce début d'été 2017. Ce fut mon premier voyage en solo mais aussi le premier si loin de la France, sur le continent américain. Autant dire que même si les gens parlaient français autour de moi, j'ai été dépaysée et j'ai noté certaines différences significatives avec les villes européennes que j'avais visitées jusqu'à présent. Voici les 12 choses qui m'ont frappée à mon arrivée à Montréal !

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

Les feux rouges pour piétons

Je me rappelle de la première fois où j'ai voulu traverser la route, à ma sortie du métro. En l'absence de petit bonhomme vert ou rouge, je suis restée plantée devant le passage piéton, en attendant que quelqu'un me fasse signe d'avancer. Ici, les feux pour piétons ressemblent à ceux pour voitures... Parfois, il y a un compte à rebours pour savoir combien de temps il nous reste pour traverser. Un peu stressant tout de même...

Les taxes et les tips

S'il y a une chose à laquelle je n'ai pas réussi à m'habituer, c'est bien à l'affichage des prix. À la somme indiquée doivent en effet être ajoutés les taxes d'environ 15% ainsi que les tips, c'est à dire les pourboires qui se situent souvent autour de 15% également. Dur de savoir quand nous sommes censés laisser des pourboires ou non, il y a une certaine forme d'ambiguité peu confortable autour de ça...

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

Les dépanneurs

Si vous vous baladez un jour dans Montréal, vous aurez l'occasion de tomber sur plusieurs enseignes "dépanneurs". Pas question d'y faire réparer votre voiture, il s'agit en réalité de petites épiceries de proximité censées dépanner si votre frigo est vide. Certains paraissent vraiment faits de brics et de brocs et les produits proposés ne sont pas toujours des plus qualitatifs. À réserver aux situations d'urgence donc.

Les pianos dans les rues

C'est dans le parc Mont-Royal que j'ai aperçu le premier piano public de Montréal. J'y ai même vu un jeune prodige asiatique s'y installer pour jouer des morceaux, avant d'être applaudi par la horde de touristes présente ce jour-là. Mais ces "free-pianos" se trouvent aussi dans les rues, comme en témoigne celui positionné sur un trottoir très fréquenté de l'avenue du Mont-Royal...

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

Pas de petits-déjeuners

Non, je ne veux pas dire par là que les Montréalais partent travailler le ventre vide ! C'est uniquement le terme qui n'existe pas. En effet, pour eux, le premier repas de la journée s'appelle le déjeuner, celui du midi le dîner et celui du soir le souper. Il y a comme un petit décalage avec nous...

Les maisons du Plateau

Si vous avez la chance de parcourir le quartier du Plateau, vous aurez vite fait de constater que les numéros de maisons défilent à grande vitesse. Et pour cause : chaque façade de maison cache en réalité plusieurs logements ! On accède à ceux du premier étage par le fameux petit escalier typique du quartier. Pour avoir eu la chance d'y loger, je peux vous dire que ces logements sont pleins de charme mais souvent très mal insonorisés.

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

La largeur des rues

Dès mon arrivée avec la navette de l'aéroport, j'ai été frappée par la largeur des rues montréalaises. Ici, pas de petites rues escarpées comme à Paris, mais de grandes avenues rectilignes à l'américaine. De grandes artères qui manquent parfois de chaleur, mais qui donnent toujours une agréable impression d'espace. Pour retrouver l'aménagement urbain à l'européenne, il faut se rendre dans le vieux-Montréal.

Un super accueil partout

La première fois qu'un commerçant vous demande comment vous allez, c'est un peu déstabilisant ! Mais on se fait finalement très vite à cet accueil personnalisé. Souvent, lorsque les vendeurs comprenaient que j'étais française, ils me demandaient si j'étais là en vacances, et pour combien de temps et prenaient le temps de me souhaiter la bienvenue. Exemplaire...

Les piscines dans les parcs

Quelle n'a pas été ma surprise de constater que l'on trouvait plusieurs piscines de plein air dans les parcs montréalais, dont certaines complètement gratuites en semaine. J'ai personnellement pu profiter de celle du parc Laurier, dans le quartier du Plateau. Un vrai bon plan !

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

Des festivités tout le temps

Sans le savoir, je suis partie à Montréal à la saison des fêtes et festivals. En deux semaines, il s'y est produit le festival de percussions, le Festival de jazz international, la fête du Québec (le 24 juin) et celle du Canada (le 1er juillet). Un Montréalais m'a expliqué que tout était volontairement concentré sur les jours de beau temps, le reste de l'année étant beaucoup plus froid et donc moins propice aux célébrations extérieures. 

Du cannabis mais pas d'alcool

Je n'ai jamais autant senti d'odeurs de cannabis qu'à Montréal ! Là-bas, ce dernier est en passe d'être légalisé, et les consommateurs se sentent d'ores et déjà libres de fumer dans les parcs ou les rues. Mais chose paradoxale, il est interdit de consommer de l'alcool dans les lieux publics !

De la distance à parcourir à pied

Lorsque j'étais à Montréal, je n'avais pour seul moyen de transport que le métro. Et quelle ne fut pas ma surprise de réaliser qu'il n'y avait que quatre lignes ! Attention, celles-ci sont très pratiques, car elles quadrillent une grande partie de la ville à une vitesse assez folle. Mais les stations sont très espacées, comparées à celles de Paris, ce qui signifie que vous pouvez parcourir une grande distance à pied sans forcément tomber sur une bouche de métro. Bref, si vous y aller, préparez-vous à pas mal marcher.

Vous connaissez Montréal ? Si oui, qu'est-ce qui vous a plu et moins plu là-bas ?

Retour à l'accueil