Avant d'aller voir Dunkerque, j'ai entendu deux avis distincts et assez opposés sur ce film. Une personne m'a déconseillée d'y aller, pointant du doigt de nombreuses longueurs et le fait qu'il était impossible de s'attacher réellement aux personnages.

Une autre personne m'a au contraire vivement poussée à aller voir le film, affirmant avoir été ébahie par le nombre d'explosions et autres faits de guerre qui s'enchainent sans interruption à l'écran. Cette même personne avait aussi été satisfaite de découvrir un pan de l'histoire assez méconnu, l'opération Dynamo, dont il est question dans le film.

J'ai finalement décidé de sauter le pas, mais surtout parce que je voulais voir comment la ville et les plages de Dunkerque, que je connais bien, figuraient à l'écran. Lors du tournage en 2016, j'avais eu la chance de voir quelques éléments de décor lors d'un week-end passé là-bas, dont d'imposants bateaux que j'étais curieuse de revoir dans le film. Et je dois dire qu'il est assez impressionnant de voir comment de tels éléments qui paraissent pour certains "fake" en vrai, sont très réalistes à l'écran.

Photos de décor prises par mes soins pendant le tournage en 2016 ©lesbottinesrouges.fr

Photos de décor prises par mes soins pendant le tournage en 2016 ©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

Pour ce qui est du film en lui-même, je l'ai trouvé riche en suspense et en action. C'est d'ailleurs une succession d'actions à laquelle on assiste, comme si le réalisateur avait choisi d'énumérer les faits, sans y ajouter d'émotion particulière. D'ailleurs, il ne s'intéresse pas réellement aux personnages que l'on suit, l'unique question étant de savoir s'ils vont survivre ou non. Une façon peut-être de montrer que par temps de guerre, un soldat perd toute identité derrière son uniforme, qu'il n'y a plus de passé ni de présent, et que tout se vit dans l'instant. La quasi-absence de dialogue est cependant un peu déroutante au début... Nolan s'est d'ailleurs beaucoup inspiré de films muets pour les scènes de foules de Dunkerque.

Dunkerque de Christopher Nolan : avis sur le film et infos croustillantes sur le tournage
Dunkerque de Christopher Nolan : avis sur le film et infos croustillantes sur le tournage

J'en suis ressortie satisfaite mais pas transportée. Cependant, j'ai mieux évalué la qualité du film en allant voir l'expo qui est consacrée au tournage, actuellement visible au FRAC à Dunkerque. C'est en la parcourant que j'ai appris que le Christopher Nolan avait voulu limiter au maximum les effets spéciaux. Pour ce faire, une soixantaine de bateaux ont été réunis par la production pour reconstituer les opérations maritimes, un record au cinéma. On y apprend aussi que pour limiter le nombre de figurants (il y en a eu plus de 6000 tout de même, qui pour la plupart ont souffert du froid !) de fausses silhouettes de soldats ont été utilisées. À l'écran, on y voit que du feu !

Les fausses silhouettes de soldats, en haut ©lesbottinesrouges.fr

Les fausses silhouettes de soldats, en haut ©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

©lesbottinesrouges.fr

Retour à l'accueil