Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

{Interview} Ajeya, une artiste pop-mystique en éclosion

Après avoir écouté en boucle De quoi j'ai l'air, son premier titre dont j'avais particulièrement aimé la version acoustique, je suis allée rencontrer Ajeya à l'hôtel Platine en début de semaine. Cette jeune chanteuse réunionnaise à la personnalité singulière a répondu à toutes mes questions avec un mélange de douceur et de détermination...

Tu as d'abord commencé par le rock alternatif, avant de sortir De quoi j'ai l'air, qui est un titre plutôt pop et doux, quel a été le cheminement ?

Ma manière d'écrire n'a pas changé sauf qu'aujourd'hui j'écris en français, mais les thèmes sont restés les mêmes, la peur de vieillir, la difficulté de s'assumer, la peur d'avoir des regrets, de passer à côté de sa vie. Pour ce qui est du changement de sonorités, je n'ai pas calculé les choses, quand je rentre au studio, c'est vraiment selon mon humeur, selon ce qui m'arrive, ce sont des phases de vie qui se révélent en studio, c'est vraiment instinctif.

Est-ce aussi lié au fait que tu écoutes tout type de musiques ?

J'ai de plus en plus de mal à écouter de la musique, car j'ai l'impression de ne plus prendre de plaisir. J'analyse tout ! Mais je suis un peu ringarde au niveau de la musique car j'écoute toujours les mêmes, des personnes qui ont marqué mon adolescence et que je continue à écouter jusqu'à maintenant comme Marilyn Manson ou Lady Gaga. Ce n'est pas tant le genre musical qui m'interpelle que la personnalité de l'artiste et l'univers. Là par exemple, j'ai découvert un morceau de SCH qui est un rappeur très hardcore, ce n'est pas mon style de prédilection mais il a quelque chose donc ça me parle...

Quel est le point commun entre les artistes que tu aimes ?

On sait que le soleil brille mais on n'en voit que les rayons... On est très connectés à nos émotions et on ressent les choses fortement. On essaie de prendre des douleurs, du spleen, du mal être pour en faire quelque chose d'artistique...

Y-a-t'il toujours une petite rockeuse qui sommeille en toi ?

Oui elle est toujours là ! C'est vraiment un état d'esprit, mais je ne sais pas si c'est vraiment du rock, je me définis plus comme une gothique à l'intérieur !

Tu écris tes propres chansons, quels sont les thèmes qui t'inspirent ?

La peur de passer à côté de sa vie, la peur d'être bloquée dans quelque chose que je n'ai pas décidé. C'est ce que je ressens tout le temps, j'y pense très souvent, c'est presque une obsession.

Les titres du futur album sont-ils tous dans la même veine que De quoi j'ai l'air ?

Au niveau des sonorités ce sera différent. Il y a des influences diverses, et il y a des titres rythmés, dansants, des ballades, et j'ai essayé de faire transparaitre ma personnalité.

{Interview} Ajeya, une artiste pop-mystique en éclosion

Tu as un côté mystique...

Ah bon ? Oui c'est peut-être parce que j'ai des tatouages qui sont des symboles amérindiens, cosmiques et aussi car je crois beaucoup à l'instinct, au destin, ces questions-là m'intéressent !

J'ai l'impression que tu soignes beaucoup ton look également...

Mon look et mon goût de la mode, ça me vient de ma mère qui m'a toujours dit « la vie n'est pas parfaite mais ton look peut être parfait », parfait dans le sens qu'il te correspond !

D'ailleurs, j'ai lu qu'une journaliste t'avait qualifiée d '« amazone urbaine » !

Oui je me rappelle ! Cela m'évoque quelque chose de sauvage, instinctif, plus proche des émotions que de la raison...

Quelle serait pour toi la tenue de scène idéale ?

Un top court avec une jupe écossaise ! (ndlr Ajeya a vécu à Bristol et aime le look british)

Si tu devais citer deux moments importants dans ta vie artistique...

- D'abord la rencontre avec mon producteur (ndlr Loïc Le Dévéhat rencontré en 2012) car c'est lui qui m'a fait découvrir ma voix, il a fait naitre l'idée que je pourrai faire de la musique.

- Puis quand je suis montée sur scène la première fois. C'était au Réservoir à Paris, il y avait plein de gens, je me suis vraiment bien sentie à cette place.

Quels aspects de la vie d'artiste t'intéressent particulièrement ?

Le fait d'avoir une raison de se lever le matin, d'avoir la possibilité de s'exprimer. Les gens entrent dans ton intimité, c'est un échange profond. Donc oui c'est la relation avec le public qui me plait le plus, le fait de savoir que les personnes sont là, proches de toi, je trouve ça beau.

{Interview} Ajeya, une artiste pop-mystique en éclosion

Je parle souvent de Paris sur mon blog et aime interroger les artistes sur leur rapport à la capitale....

Moi ce que j'aime c'est mon quartier, j'aime les gens de mon quartier. J'habite juste à coté de Paris, mais je prefere boire un café au bar en bas de chez moi plutôt que d'aller forcément à Paris où je ne vais connaître personne...

Y-a-t-il tout de même un quartier qui t'inspire ?

Oui vers les galeries Lafayette, j'adore me balader là-bas, mais parfois il vaut mieux que je laisse ma carte bleue chez moi ! (rires). J'aime bien regarder, ça me fait rêver. Mais je peux aussi écrire dans le métro !

D'ailleurs tu as été mannequin, la page est refermée ?

Non du tout mais je n'ai pas fait que des bonnes rencontres : un jour j'ai fait un casting, et une fille m'a poussée dans les escaliers. ça fait grandir aussi, il faut savoir prendre du recul, et puis j'ai aussi eu des gens qui m'ont soutenue, qui se sont battus pour moi !

Où emmènes-tu ta famille de la Réunion quand elle vient te voir ?

Au Sacré-coeur, on va souvent là-bas pour se balader, c'est comme un petit refuge. Moi j'aime beaucoup aussi le bois de Vincennes, c'est paisible !

Merci Ajeya :)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article