Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

{CRITIQUE} L'amour des hommes avec Hafsia Herzi : un propos ambigü

La semaine dernière, je vous faisais remporter des places pour aller voir l'amour des Hommes de Mehdi Ben Attia, avec Hafsia Herzi. Et je me réjouissais de voir ce film que j'imaginais, à raison, fort intéressant, pour pouvoir vous donner mon avis à son sujet. Le pitch ? Après avoir perdu accidentellement son jeune mari, Amel, orpheline française vivant en Tunisie, déploie sa passion pour la photographie en réalisant une série de portraits érotiques d'hommes de rues. Elle reçoit le soutien sans faille de son beau-père aux idées progressistes..."

Au premier abord, la promesse est tenue : le réalisateur nous dresse le portrait d'une femme qui assume ses élans, et qui par son travail inverse les "rôles standards" en transformant les hommes en objets de désir. Son oeil d'artiste et son objectif lui donnent un pouvoir, celui de déshabiller tout en gardant à distance, de décontenancer, d'aider ses muses à se révéler...

 

{CRITIQUE} L'amour des hommes avec Hafsia Herzi : un propos ambigü

Pour poursuivre avec les grands atouts du film, je dois dire qu'Hafsia Herzi ne m'a pas déçue : peu bavarde dans le rôle d'Amel, elle n'en fait jamais trop, ce qui rend son omniprésence plutôt légère. Quant à savoir si elle est crédible dans son rôle de photographe, je dirais oui et non : oui par son regard qui scrute et qui aime, non par sa façon un brin maladroite de se servir de l'appareil photo... Mais rien qui ne viendrait gâcher sa prestation.

Venons-en maintenant à ce qui m'a le plus interpelée, à commencer par un propos assez ambigü qui interroge sur les intentions du réalisateur : Amel est décrite comme "libre", or elle ne l'est pas tant que cela, puisqu'on la ressent à mesure que le film avance, de plus en plus prisonnière de sa relation avec son beau-père. Une relation d'autant plus importante pour elle qu'il est comme elle le dit elle-même "tout ce qu'elle a". Cet homme, qui l'encourage à s'adonner à son art et même à avoir des amants, veut-il vraiment qu'elle soit libre ? Difficile de ne pas en douter. N'exerce-t'il pas plutôt une forme d'influence pernicieuse à son égard ?

{CRITIQUE} L'amour des hommes avec Hafsia Herzi : un propos ambigü

De la même façon, les hommes qu'Amel photographie semblent avoir bien du mal à rester dans leur statut d'hommes "désirés", puisque tous ou presque deviennent "désirants". Certains mêmes tentent d'avoir des relations sexuelles avec elle...ce n'est donc finalement qu'en surface que le réalisateur inverse les rôles ordinaires, ce qui vient mettre à mal ce qu'on imaginait comme une intention féministe, mais aussi rendre le tout moins binaire.

Mais c'est bien la fin du film qui m'a le plus troublée. Je ne vous en dirai bien sûr pas plus sur le dénouement de l'histoire, mais ce dernier est venue semer encore un peu plus le doute chez moi sur le propos du réalisateur. Ou devrais-je dire, semer la curiosité, car j'en ressors finalement surtout avec l'envie de comprendre de quoi parle au fond ce film, très agréable à regarder, mais qui je pense ne dévoile pas tous ses secrets...

 

Réalisé par Mehdi Ben Attia
Avec Hafsia Herzi, Raouf Ben Amor, Sondos Belhassen
Sortie le 28 février 2018

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article

dodelina 18/03/2018 18:23

Suspense suspense !!