Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

Nous finirons ensemble de Guillaume Canet, une suite en demi-teinte

[Critique après invitation à la projection grâce au Club 300 Allociné]

Retrouver la joyeuse bande des Petits Mouchoirs pour un second volet est tentant, même si le risque d'être déçu est forcément grand. Vous le serez probablement un peu si vos attentes sont élevées. Malgré une composition presque identique, l'esprit de la bande a un peu changé. Les personnages sont tous un peu plus caricaturaux, leurs travers ayant été poussés à l'extrême. En toute logique, ils en deviennent moins attachants et leurs rapports un peu moins naturels.

On se laisse tout de même attendrir par un Antoine (Laurent Lafitte) toujours aussi lourd et pur. Et par un Eric (Gilles Lellouche), qui malgré son statut de star ne semble pas avoir tiré de croix sur sa sensibilité. On retrouve d'ailleurs avec joie une subtilité dans l'écriture à l'occasion des regards et moments partagés par ce dernier avec Marie (Marion Cotillard). Beaucoup moins cependant dans certaines scènes un peu grotesques, comme la tentative de suicide de Max. L'interprète de ce personnage, François Cluzet, est d'ailleurs un peu lassant dans son rôle d'ami au bord du burn out et engagé dans un nouveau couple "plan plan".

La première demi-heure du film est à mon sens un peu pénible. Beaucoup trop bavarde, on aurait peut être aimé que Guillaume Canet raccroche les wagons (entre les deux volets) autrement que par la narration. J'ai personnellement eu peur que la "chaleur" dégagée par le premier opus ne soit pas présente ici. Heureusement, elle finit par ressurgir, à l'occasion du premier dîner partagé par les membres de la bande d'amis. 

Nous finirons ensemble de Guillaume Canet, une suite en demi-teinte

Car pour ce deuxième volet, Guillaume Canet a réussi comme dans le premier, à insuffler de la vie. Un mélange d'émotions et de non-dits parfois maladroit, mais qui sait aussi par moments taper dans le mille. Le tout est un peu brouillon, puisque l'on parle ici autant de maladies, de maternité, d'échec, de responsabilité que d'amour  et d'amitié. Mais inutile de chercher un fil conducteur ni une direction précise. Il s'agit ici de se laisser cueillir par la collision des personnalités, des destins, des difficultés inhérentes aux phases de vie des personnages. Un peu comme lorsque l'on rejoint des potes pour le week-end et que l'on ne sait pas comment on va les trouver. 

La fin du film réserve l'un des plus beaux frissons à travers une longue scène d'action, qui donne un cap à certains personnages et permet de les révéler...

Nous finirons ensemble de Guillaume Canet
Avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte, Benoît Magimel
Sortie le 1 mai 2019
Durée 2h15

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article