Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

Cultur' in the city : le coffret cadeau spectacles à mettre sous le sapin

L'automne s'installe tranquillement, et même si la nostalgie de l'été se fait sentir, mieux vaut peut-être se tourner vers les réjouissances des mois à venir. Noël et la période de l'avant-fêtes vont vite survenir, et il est déjà temps de chercher l'inspiration pour les cadeaux qui viendront garnir le sapin. J'ai peut-être une idée pour vous...

Cette semaine, j'ai eu l'opportunité de tester un coffret Cultur' in the city. Kesako ? Un coffret proposant des places pour aller voir une pièce de théâtre, un spectacle de danse, ou un concert de son choix parmi un livret complet de suggestions dans la France entière. J'avais en ma possession le coffret Premium deux places, qui me permettait donc d'aller voir un spectacle choisi parmi ceux estampillés "premium", avec la personne de mon choix. (Ou deux spectacles seule).

Dans la liste, la pièce Dernier tour de piste avec Jean-Marie Bigard et Patrice Laffont, la comédie Les faux british, le concert de la chanteuse Nach, et la pièce Jo avec Didier Bourdon et Audrey Fleurot, pour ne citer qu'elles. Et c'est cette dernière que j'ai décidé d'aller voir accompagnée d'un ami, d'abord pour sa belle affiche, mais aussi parce qu'il se joue au théâtre du Gymnase qui est à mes yeux l'un des plus beaux théâtres parisiens.

Une fois le spectacle sélectionné, il ne me restait plus qu'à réserver mon créneau sur le site Cultur' in the city, en indiquant le numéro de mon coffret et le nombre de places souhaité. Et le tour était joué. Je suis donc allée vendredi voir Jo, dans ce très beau théâtre des Grands Boulevards. L'histoire ?

Un auteur comique à succès est victime d'un maître-chanteur qui menace de dévoiler le passé sulfureux de sa femme. Il échafaude alors un plan pour l'éliminer, mais le soir fatidique n'ose pas tirer. Et pourtant le coup part : un cadavre trône bel et bien dans le salon. Il devra dépenser des trésors d'ingéniosité pour dissimuler le corps aux yeux de la police et de son entourage qui ne cesse d'aller et venir.

Si mon ami et moi n'étions pas très bien placés, - nous étions sur des sièges du premier rang très très proches de la scène, où nous n'avions que peu de place pour nos jambes -, nous avons apprécié cette soirée passée en compagnie de comédiens très énergiques.

J'ai trouvé à la pièce quelques longueurs, et une légère tendance à être un peu trop bavarde inutilement à certains moments, mais cela a largement été compensé par le talent des comédiens, et notamment Audrey Fleurot, Didier Bourdin, et la québecoise Jennie-Anne Walker que je ne connaissais pas encore et que j'ai adorée.

J'ai d'ailleurs préféré leur prestation au texte en lui-même, qui manquait par moments de finesse à mon sens, surtout dans les parties humoristiques. Ce qui ne m'a empêché de sourire à plusieurs moments... Le spectacle, adapté de la pièce d'Alec Coppel portée sur écran en 1971 avec Louis de Funès, est à découvrir jusqu'au 9 novembre 2019.

Bon à savoir : les coffrets Cultur'in the city existent aussi avec 4, 6 et 10 places, pour ceux qui souhaiteraient faire un plus gros cadeau. Et également en version 100% concerts.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article