Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

Camargue : 8 activités que j'ai testées et approuvées

Région à l'atmosphère unique, la Camargue m'a charmée et apaisée. J'y ai admiré de magnifiques crépuscules, laissé mon regard voguer vers ses rizières, ses étangs peuplés de flamants roses flamboyants. J'y ai ralenti, parcouru de longues distances à pied ou à vélo sur ses longues plages et dans ses réserves naturelles. Seulement bercée par le bruit des vagues et le chant des oiseaux. Je partage avec vous mes plus belles découvertes dans ce petit bout de France où il fait bon prendre son temps.

Observer des flamants roses par milliers

Impossible de séjourner en Camargue, sans apercevoir au moins un flamant rose. Ils sont absolument partout, dans les étangs, le ciel et dans les boutiques de souvenirs qui vendent porte-clés et peluches à leur effigie. Mais cela vaut le coup de s'approcher un peu, pour observer et comprendre un peu mieux le mode de vie de ces oiseaux d'exception. Pour ce faire, je me suis rendue au Pont de Gau, sur la route des Saintes-Maries-de-la-Mer. Moyennant 7,5 euros, on accède à une incroyable réserve ornithologique. On peut s'approcher des flamants roses, en silence, les photographier longuement, puis observer des rapaces, des ibis, des fauvettes. J'ai même croisé la route d'un énorme ragondin. Si vous avez la chance d'y aller, une seule recommandation : pensez bien au produit anti-moustiques !

Se retrouver à cheval parmi les taureaux

Avant d'aller en Camargue, j'ignorais ce qu'était une manade, qui n'est autre qu'un lieu où sont élevés les taureaux. Dans la région, plusieurs d'entre eux proposent des visites guidées au public. A la manade Jullian, à Aigues-Mortes, on a le choix entre visite en calèche ou à cheval. J'ai opté pour la deuxième formule. Si les cavaliers confirmés pourraient s'y ennuyer (les chevaux y sont un peu en mode automatique), on y apprend beaucoup de choses sur les méthodes d'élevage, les types de taureaux et les courses camarguaises. Le tout à quelques mètres d'un troupeau, qui ne semble pas vraiment contrarié par notre présence. La visite se termine par une agréable dégustation de saucisson de taureaux.

Marcher sur les remparts de la ville fortifiée d'Aigues-Mortes

Aigues-Mortes est probablement l'une des plus jolies villes qu'il m'a été donné de voir. La "faute" à ses remparts de l'époque de Saint-Louis, incroyablement bien conservés, qui encerclent encore tout le centre-ville. On peut parcourir les 1,6km de chemin de ronde, en passant par la Tour de Constance qui est construite sur trois niveaux ! La vue sur les jolies ruelles de la ville et les salines alentours est à ne pas manquer.

S'imprégner de l'ambiance gitane aux Saintes-Maries-de-la-Mer

L'atmosphère de la capitale de la Camargue est incomparable. Avec ses maisons blanches aux toits ocres, ses statues de taureaux, son arène et sa belle luminosité, la visite de la ville est une expérience en soi. On peut y assister à de nombreuses soirées gitanes, si le son de la guitare ne vient pas carrément chatouiller nos oreilles en journée. J'ai adoré la visite de l'église, dont la statue de Sara la Noire, sainte des gitans, recouverte de tissus colorés, m'a beaucoup impressionnée. J'y ai ressenti un magnétisme fort, pour ne pas dire une présence. Du côté de la Plage-Est, ne ratez pas le chemin de promenade entre plage et étang, qui mène au joli phare de la Gacholle. Mieux vaut louer des vélos dans la ville pour y arriver.

Déguster des vins de sable

En Camargue, les vignes prennent racine dans des sols très sableux. Ce qui confère aux vins un goût particulier, très frais, un peu iodé et délicat. Beaucoup de vignobles de la région proposent des dégustations pour s'initier à ces breuvages ressemblant à des rosés, baptisés "gris de gris". Je me suis pour ma part rendue au Domaine de Montcalm, où j'ai été très bien reçue.  J'y ai été autorisée à découvrir les vignes en liberté, une balade très sympathique. Bon à savoir si vous ne souhaitez pas vous y rendre : on peut aussi trouver une belle sélection de vins de sable et de précieux conseils à la Maison Méditerranéenne des vins au Grau-du-Roi.

Découvrir Arles, une ville classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco

Je n'ai malheureusement pas pu visiter les incontournables antiquités romaines d'Arles (amphithéâtre, thermes etc), encore fermées quelques semaines après le déconfinement. Mais l'atmosphère de la ville est en elle-même sympathique. On y sent notamment le spectre de Van Gogh, qui y a vécu et immortalisé l'un de ses cafés. De nombreux panneaux distillés dans la ville, nous en apprennent plus sur ses habitudes. N'hésitez pas également à aller boire un verre dans le magnifique hôtel l'Arlatan installé dans un hôtel particulier paré de mille couleurs, et pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur. Et s'il vous reste du temps, à vous rendre dans la partie moins touristique de la ville, où vous admirerez des jasmins et chèvrefeuilles incroyables.

Fouler le sable fin de l'immense plage de l'Espiguette

Étant originaire du Nord, je ne suis que rarement impressionnée par la taille des plages lorsque je découvre une région. Et pourtant, celle de l'Espiguette au Grau-du-roi avec ses 10 kilomètres de long et 700 mètres de large, m'a laissée complètement bouche bée. Une fois sur le parking, on aurait tort de se croire arrivé : il faut traverser un immense espace de sable fin semblable à un petit désert avant d'atteindre la plage et d'apercevoir l'eau. Chose qui ne gâche rien, la plage est très naturelle, aucune construction, pas de digue, mais juste des étendues de dunes à perte de vue. Il est assez fou de trouver tel espace préservé à seulement 10 minutes du centre-ville. On peut y marcher longuement, faire du kitesurf ou des balades à cheval. Un vrai coup de coeur.

S'étonner devant l'architecture atypique de la Grande-Motte

Au premier abord, la Grande-Motte ne ressemble pas forcément aux villes balnéaires que j'ai plaisir à arpenter. Mais en m'intéressant à l'architecture qui fait sa renommée, mon regard a complètement changé. Ses grands immeubles blancs en forme de pyramides sont l'oeuvre de Jean Balladur, qui s'est inspiré des pyramides mexicaines de Teotihuacan ainsi que du monde marin pour les imaginer dans les années 70. La plus haute d'entre elles s'étend sur 15 étages et représente le reflet inversé du Pic Saint-Loup. Il est très sympa de flâner autour à vélo ou encore de les admirer depuis un bateau au large des côtes. Ne ratez pas non plus la visite de la très moderne église Saint-Augustin, dont les messes estivales se déroulent à l'extérieur !

Mais aussi :

En apprendre plus sur la culture du riz

La Maison du riz, non loin d'Arles, est l'étape indispensable pour en apprendre davantage sur la culture du riz de Camargue. On peut y faire une petite visite guidée, faire quelques emplettes, et accéder aux rizières pour observer les cultures de plus près.

Visiter des dunes de sel

Je l'ai vu d'Aigues-Mortes, dressé au loin comme des montagnes éclatantes. Mais je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de le visiter. Le salin d'Aigues-Mortes s'arpente à pied, à vélo, mais aussi en petit train ou en 4x4. Ne pas être allée le découvrir constitue un grand regret, mais aussi une belle occasion de revenir dans la région !

Et vous, avez-vous fait de belles découvertes en Camargue ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article

Dodelinabis 17/06/2020 15:20

Merci pour cet article qui donne envie de voyager ! J'avais adoré l'ambiance de Saintes Marie de la mer et le coucher de soleil sur ces grandes étendues camarguaises où l'oisiveté des flamants roses contrastait avec les ruades ludiques des chevaux camarguais.