cop.jpgRupture amoureuse, licenciement, problèmes d'argent, histoires de familles, les raisons de déprimer ne manquent pas. Et une fille qui déprime a besoin de ses copines, de leurs oreilles attentives et conseils avisés. Et c'est là qu'il ne faut pas se planter. Parce des copines qui s'y prennent comme des pieds pour consoler, c'est plutôt fréquent et bonjour la catastrophe, CE GENRE  de catastrophes :

 

1) Quoi ? Il a osé te larguer par texto, mais quel C********

Inutile d'enfoncer sa copine. la malheureuse sait qu'elle vient de se faire traiter comme une moins que rien et insulter celui à qui elle avait ouvert son coeur ne fera que la faire se sentir plus minable encore.

 

2) "De toute façon, je le trouvais moche"

Super. Vous le trouviez moche et vous ne lui avez jamais dit. Première trahison. Et puis, tenir ce genre de propos peut se révéler très dangereux. Imaginez, le fameux garçon peut avoir un retour de flamme, regagner le coeur de son ex et...venir vous refaire le portrait.

 

 3) "Un de perdu dix de retrouvé"

On s'en fout des 10 (qu'on ne retrouvera jamais). De toute façon 10 c'est beaucoup trop.

Cette phrase est la meilleure façon de se rendre un peu plus compte que personne ne pourra remplacer celui qu'on vient de perdre. Crise de larmes garantie.

 

4) "Bon, cette semaine je ne te lâche pas, faut pas que tu restes seule"

Consoler et écouter sa copine oui, l'envahir non merci. Rester seule n'est pas dangereux, pleurer n'a rien de dramatique. Pleurer seule non plus. C'est même assez indispensable.

 

5) "Il faut sortir, rencontrer des gens"

Mouais. Ce conseil, qui peut s'avèrer judicieux à un moment donné du "processus de deuil" est à proscrire les premiers jours post-choc émotionnel. Rien ne sert d'être de toutes les soirées, de se jeter à corps perdu dans une nouvelle relation etc. ça ne fera que retarder le moment du "burn out".

 

6) Oui, mais regarde un peu les infos, tu verras qu'il y a pire que toi

Relativiser. En voila une notion importante. Parfois, ça marche. C'est sûr que se faire accuser par sa mère de ne pas savoir gérer sa vie est beaucoup moins grave que d'être accusée de complicité d'enlèvement et de crier son innocence en prison depuis 5 ans au Mexique (par exemple). Mais ça reste très désagréable et le mieux est de le reconnaître (et compatir un minimum)

 

7) Tu mérites mieux

Ok, c'est gentil. C'est vrai, on mérite mieux qu'un mec qui nous quitte ou qu'une patronne qui nous harcèle moralement. RASSURANT. On attendant, on n'a plus rien. Et ça c'est angoissant.

 

8 ) Supprime son numéro, son facebook et zappe-le pour de bon !

Non mais de quoi je me mêle ? La copine déprimée a beau se plaindre et enrager contre son ex, elle reste encore certainement très attachée à lui. A elle de négocier le virage, rupture nette ou progressive, cela reste SON choix, qu'on le veuille ou non !

 

9) "Ah moi aussi, avec Fred ça va mal..."

Stop ! Chacune son tour. Quand on écoute, on écoute VRAIMENT. On évite de tout ramener à soi, surtout si c'est pour parler de soucis de moindre importance genre " Il oublie toujours de descendre les poubelles en ce moment, du coup on s'engueule"...Réponse de la déprimée : "Euh ben moi il y allait sans broncher, mais hier il n'en est pas revenu". Re-snif. 

 

10) Vient, on va se prendre un Astro

Quitte ou double. Vous gagnez, tout va bien. Eviter tout de même le célèbre adage "malheureuse en amour, heureuse aux jeux". Le but étant justement de lui faire oublier qu'elle est malheureuse en amour. Vous perdez : c'est la cata. Vous risquez d'entendre des phrases comme "je suis maudite", "ma vie est pourrie", "je perds tout ce j'ai, mec/boulot et argent". Bref, retour à la case départ. 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil