Besoin d'évacuer les tensions mais trop fainéante pour s'inscrire dans une salle de sport ? J'ai ce qu'il vous faut : un cours de relaxation. Quoi ? Payer pour que quelqu'un nous aide à nous allonger et fermer les yeux ? pourraient dire les mauvaises langues. Non, non et non, un cours de relaxation n'a rien d'une séance de somnanbulisme et j'irai même plus loin, cela demande des efforts, une attention de tous les instants et une concentration à toute épreuve ! Parole de testeuse ! 

relaxation.jpg

 

-  Mon petit tapis et moi arrivons dans la salle. La devise semble être : "Tous en chaussettes !" Eh oui, il faut pouvoir ressentir le contact de la plante des pieds avec le sol pour "s'enraciner".

- Ni une ni deux et hop on ferme les yeux. Juste après nous être promis à nous-mêmes d'être présents "dans l'instant",  c'est à dire de ne pas trop laisser notre esprit s'échapper. Les courses, le ménage et le boulot attendront.

- On prend conscience de notre "verticalité". Au cas où on aurait oublié que nous avions un corps.

- On en redécouvre même des parties. Ne vous méprenez pas, on ne passe pas la séance à s'observer le nombril et tout ce qui gravite autour, tout se fait MENTALEMENT. Des pieds à la tête, on fait l'appel : "orteil du pied gauche numéro 1" "présent !", "sternum" "présent !" etc.

- Respiration abdominale, thoracique ou claviculaire, on respire VRAIMENT, à s'en décrocher les poumons (même si ce n'est pas le but). Et on se rend compte par la même occasion que l'on respire vraiment très mal d'habitude.

- On évacue les toxines. On nettoie le corps en s'imaginant un nuage blanc monter le long de nos jambes et de nos bras, et un nuage noir redescendre et partir très loin de nous ! Enfin, on essaie d'imaginer.

- On observe un bouquet de fleur placé au centre de la pièce. Puis on referme les yeux et on tente de le revisualiser. Comment étaient les tiges, les couleurs, les formes ?

- On réalise deux trois postures de yoga, histoire de se réveiller un peu

 

Une heure de passée. Dur d'ouvrir les yeux. On échange nos impressions.

 

Un peu étonnée, je me rends compte à quel point il est difficile de rester centrée sur soi pendant une heure ! Il faut oublier le bruit des voitures qui passent dehors, le bruit des personnes qui passent dans le couloir...et celui des ventres qui gargouillent ! Bref, c'est une vraie gymnastique de l'esprit.

On en ressort décontracté, reposé, tout simplement BIEN !

Retour à l'accueil