Bon, je vais être honnête : je n'ai pas payé ma place pour aller voir Mon Pire Cauchemar, j'ai gagné ma place. Nuance importante quand on sait que sans ce petit coup de pouce, je ne serai pas allée le voir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'on (certains de mes amis) ne m'en avait dit que du mal ! Malgré la présence du talentueux Benoît Poelevoorde et malgré celle d'Anne Fontaine à la réalisation.

 

mon_pire_cauchemar_02.jpg

 

L'avantage en partant avec si peu d'attentes positives, c'est qu'on ne risque pas d'être trop déçu. Et effectivement, je n'ai pas été déçue. J'ai globalement plutôt passé un bon moment devant ce film, qui raconte la rencontre entre un ouvrier pas glam pour un sou dont le fils est surdoué et un riche couple coincé dont le fils est en échec scolaire.

 

 

Au début, j'ai tout de même eu peur, peur d'avoir à donner raison à mes amis rabat-joie ! C'est très bizarrement filmé, ça a l'air de partir dans tous les sens, bref ça donne le vertige. Et puis, heureusement, le film se pose puis devient drôle par moments et plutôt bien ficelé. Attention, c'est loin d'être le film du siècle ! Déjà parce que son scénario est très prévisible et pas du tout original et parce que les enchaînements de situations sont parfois grossiers, presque autant que le personnage de Patrick incarné par Poelvoorde. Puis, ce qui gâche largement le plaisir, on devine le dénouement dès le début.

 

La réalisatrice Anne Fontaine en fait des tonnes et donne à fond dans le cliché. Et c'est peut être grâce à ça que le film demeure au final un bon divertissement ! Une qui n'en fait pas des caisses par contre, c'est Isabelle Huppert, parfaite et touchante dans son rôle de psychorigide qui finit par s'adoucir...

 

affiche-mon-pire-cauchemar-copie-1.jpg

 

Mon Pire Cauchemar

de Anne Fontaine
avec Isabelle Huppert, Benoît Poelvoorde

Sorti le 9 novembre 2011

 

Retour à l'accueil