J'ai eu la chance mercredi d'assister au concert privé du beau Robert Francis, à l'occasion de la sortie de son nouvel album Strangers in the first place.

 

robertfrancis-strangers.jpg

 

Qui est Robert Francis ?

Californien de 25 ans, Robert Francis s'est fait connaître avec son précédent album Before Nightfall, d'où étaient tirés les titres pop rock Junebug et Keep on running. Avant cela, il avait sorti en 2007 One by One, un premier album qui n'a pas rencontré un grand succès public mais qui lui a valu de belles comparaisons notamment avec Bruce Springsteen, de la part de la critique.

 

 

 

Jusqu'à ce mercredi, je le connaissais uniquement grâce à la chanson Junebug, pas mal diffusée en radio ces derniers mois. Ce fut donc une (presque) totale découverte. Le concert a duré une heure et demi et a débuté par une première partie plutôt "posée", avec une grande majorité de guitare-voix; L'occasion de découvrir les talents de musicien (il a eu comme professeur John Frusciante, le guitariste des Red Hot chili Peppers !)  et la voix puissante, chaude et parfois éraillée de Robert Francis.

 

Puis, la soirée a pris un tournant au moment de Eighteen, l'un des titres phares de son nouvel album, plus rythmé et très entraînant. Je pense d'ailleurs que l'on risque de l'entendre pas mal à la radio et c'est tant mieux, même si la version de l'album est à mes yeux moins intéressante que celle que j'ai entendue en live.(la voix féminine n'est pas la bienvenue pour moi !)

 

 

ROBERT.jpg

 

 

Robert Francis a ensuite entonné "Little girl", une chanson écrite en hommage à une jeune fille de sa connaissance, partie trop tôt. Moment d'émotion. Puis, il a troqué sa guitare sèche contre une guitare électrique pour chanter entre autres le fameux Junebug, pour la plus grande joie du public  !  Mais en véritable artiste multi-instrumentiste, Robert Francis a également démontré ses talents d'harmoniciste dans la seconde partie du concert, donnant par la même occasion une couleur très blues à ses chansons. J'adore !

 

Un autre titre, All the trains, a retenu mon attention, une "ancienne chanson" de son repertoire qu'il a décidé de chanter avant de quitter la scène...

 

Un artiste au talent incontestable qui risque de faire longtemps parler de lui !

 

Retour à l'accueil