La Couleur des sentiments, l'histoire :

La Couleur des sentiments raconte l'histoire de trois femmes du Mississippi dans les années 60. Skeeter, jeune journaliste de retour dans sa ville natale, décide de donner la parole à deux bonnes noires de la petite ville de Jackson afin de faire exploser toutes les règles de la société ségrégationniste jusque là très présentes. Tout en racontant leurs expériences de femme noire travaillant dans une famille blanche, elles vont lier une très forte amitié, qui va leur donner le courage de dépasser les limites qui régissent leur existence, et les amener à prendre conscience que les frontières sont faites pour être franchies. Pour cela, elles iront jusqu'à mettre toute la ville face au vent du changement...

 

 

La Couleur des sentiments est un film haut en couleurs (sans mauvais jeux de mots). C'est un choix délibéré de l'équipe du film qui souhaitait retranscrire les années Kennedy durant lesquelles "tout était lumineux et coloré." Des décors aux tenues, en passant par les nombreuses tartes et autres préparations appétissantes qui nous sont montrées, tout est vif et joyeux...à part peut être les blouses portées par les bonnes...

 

La-couleur-des-sentiments--5-.jpg

 

J'avais peur que le film soit "clichés", mais plus le film avançait, puis je me disais que dans ce cas précis, les "clichés", dès lors qu'ils présentaient une réalité, étaient bienvenus. De plus, le film va plus loin, il nous expose du concret : Quand on est une domestique noire, l'enfant dont on s'occupe comme de son propre enfant devient plus tard celui qui nous donne des ordres, quand on est une domestique noire, on laisse ses propres enfants aux soins de quelqu'un d'autre pour s'occuper des enfants des autres, quand on est une domestique noire, on ne va pas dans les toilettes réservés aux blancs pour ne pas les "contaminer".

 

la-couleur-des-sentiments-reste-en-tet1.jpg

 

J'aime les nuances,et le film n'en manque pas. Tous les blancs de l'histoire ne sont pas des "pourris", tous les domestiques noirs ne sont pas des victimes sans défense, certains même usent de vices pour sauver aider leur famille ou se venger. J'ai également aimé le fait qu'un sujet aussi grave que la ségrégation raciale soit traité avec une volontaire légèreté voire de l'humour. Le tout n'a rien de larmoyant, (à part peut être deux ou trois scènes) et le message de fond du film n'en passe que mieux.

 

Les personnages sont tantot très attachants tantot très irritants, mais ne nous laisse jamais insensibles. Je pense aux "bonnes" Aibileen et Minny, mais aussi à Célia, cette blanche un peu écervelée mais profondément gentille, interprétée par Jessica Chastain.

 

la-couleur-des-sentiments.jpg

 

Ce très bon film nous permet également de découvrir une actrice extraordinaire, Emma Stone dont je vous parlais dans ma critique de  Crazy, Stupid, Love et qui interprète ici la jeune journaliste Skeeter. On risque de la voir beaucoup cette année et c'est tant mieux car son jeu est  d'une grande justesse.

 

la-couleur-des-sentiments.jpg 

La Couleur des Sentiments

Date de sortie cinéma : 26 octobre 2011
Réalisé par Tate Taylor
Avec Jessica Chastain, Viola Davis, Bryce Dallas Howard, plus
Titre original : The Help
Durée : 02h26min Année de production : 2011

Retour à l'accueil