Les-Petits-Mouchoirs-Affiche-France-copie-1.jpgJe sais, il est mal, très mal d'utiliser le terme "stratégie", pour parler d'un film aussi brillant que Les Petits Mouchoirs. Je l'avais vu écrit, entendu à de nombreuses reprises de la bouche de mes amis et aujourd'hui je peux enfin l'affirmer moi-même (mieux vaut tard que jamais) : ce film, troisième long métrage de Guillaume Canet est un véritable chef d'oeuvre. On rit un peu, beaucoup, on pleure souvent, on frissonne, on s'agaçe, on s'énerve, bref on s'y croit. Mais comment Guillaume Canet a-t-il fait pour nous faire oublier la quasi-absence de scénario ?

 

 Il nous a présenté de nouveaux amis attachants.

Un peu caricaturaux, profondément imparfaits, Marie, Eric, Max, Vincent et les autres ont tout d'une vraie bande de potes.Non dits, délires, coups de gueule, complicité, tout est très réaliste. On observe, on s'identifie, on s'attache.

 

 Il nous a sorti de Paris

Partir en vacances, ce n'est pas de refus. Max et les autres en ont bien besoin et nous aussi. On sort les shorts, les lunettes de soleil, on fait du bateau, on court sur la plage, on chasse les fouines (euh ça c'est pas forcément nécessaire) et on s'en fout de savoir où est l'intrigue. On prend le temps, un peu comme le film (2h40 qu'on ne sent pas passer), on est juste BIEN !  


petits-mouchoirs-L-2-copie-1.jpeg

 

Il a joué avec nos cordes sensibles

Guillaume Canet a su précisément comment remuer le coeur des filles, en abordant des thèmatiques telles que la grossesse non désirée, la peur d'aimer, le sentiment de ne plus être désirée, la rupture...

Et ces messieurs ne sont pas en reste avec celles de l'homosexualité refoulée, l'obsession de la réussite, la dépendance amoureuse, l'immaturité affective.Tout le monde en prend gentiment pour son grade.

 

Il nous a dégainé la bande-son idéale

Toutes les chansons du film sont parfaitement choisies. Bon, perso, je me serais bien passer de la deuxième (puis la troisième et quatrième) chanson de Maxim Nucci invité (ou presque) à passer la nuit avec la joyeuse bande et aussi de la petite publicité déguisée "Waouh ça doit être encore mieux en concert !". (Je préfére me dire que ce clin d'oeil est volontairement grossier). Mais sinon, la bande-son est remarquable et en rajoute une couche...émotionnelle.


petits-mouchoirs-L-3.jpeg

Il nous fait oublier nos responsabilités...pour un moment (à ne pas lire si vous comptez voir le film bientôt !)

Nous aussi, nous l'aurions presque oublié, ce pauvre Ludo cloué sur son lit d'hôpital après un grave accident de scooter.Nous non plus nous n'aurions pas vraiment pensé à l'appeler...Nous aussi nous nous serions sentis coupables en apprenant sa mort alors que nous avions les pieds dans l'eau. La mort de Ludo ou autre chose. Car on se rend compte, comme Max et sa bande, que nous nous regardons un peu trop le nombril.

 

Il nous fait pleurer à la fin  (à ne pas lire si vous comptez voir le film bientôt !)

Nous aussi, nous aurions pleuré à chaudes larmes à l'enterrement de Ludo, et c'est d'ailleurs ce que nous faisons...en se retenant un peu car on sait que la fin du film approche. Puis on se dit, "et merde après tout, voilà à quelle catastrophe mènent la fierté et l'égoïsme, il est temps d'être vrai, alors je commence maintenant, par laisser couler mes larmes". Et puis, je ne serai pas le/la seul(e) à avoir les yeux tout gonflés en sortant.

 

 

Les Petits Mouchoirs

Réalisé par Guillaume Canet

Avec François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel, Jean Dujardin etc

Sortie le 20 octobre 2010

 

A lire aussi

J'ai vu : de vrais mensonges

Poupoupidou, un bide assuré ?

Black Swan, l'univers impitoyable de la danse

Pieds nus sur les limaces

 



Retour à l'accueil