Les poissons d'avril, un rituel enfantin ? Oui et non. Quelque soit l'âge, faire marcher quelqu'un s'avère extrêmement jouissif. Mais attention à choisir la bonne blague... pour la bonne personne, sinon on court tout droit à la catastrophe. Pour réussir votre coup, votre imagination est votre meilleur allié. N'oubliez cependant jamais que le but du jeu est de faire rire la victime, pas de la mettre au bord des larmes. Voici les 5 blagues à éviter :

 

 

poisson.jpg1) Je suis enceinte !

Peu importe la situation, cette affirmation, lorsqu'elle est fausse est à éviter. Soit le mec est content et tombe de haut en vous traitant de tous les noms et en profitant pour vous rappeler qu'il serait temps que votre ventre s'arrondisse. Soit le mec devient tout pâle et fuit à grandes enjambées, vous donnant une idée de ce que votre relation deviendrait si vous étiez réellement enceinte. Et là, c'est vous qui déchantez !

 

2) Sans faire exprès, j'ai débranché ta console

"J'ai voulu passer l'aspirateur et...je n'ai pas vu le fil. Je crois que ta partie est perdue...". Pas sûr que ça le fasse rire. Il risque en plus par la suite de developper une phobie de l'aspirateur (qu'il avait déjà sous une autre forme).

 

3) Je t'ai trompé

Alors là, on atteint des sommets. Tout d'abord parce que ça n'est pas drôle du tout, et puis parce qu'on risque d'être prise à son propre piège. Deux risques : le copain ne croit pas quand on lui dit que ce n'est pas vrai, il reste perché, n'écoutant que sa colère. Ou alors, il en profite pour faire lui aussi des aveux.

 

4) J'ai amoché ta voiture/ton scooter

Bon dans le genre blague du 1er avril, celle-ci est extrêmement dangereuse. Grosse prise de tête à l'horizon. A voir la "victime" dans tous ses états, on ne peut s'empêcher de se dire que ce tas de ferrailles a décidément bien trop de place dans sa vie, et de s'énerver pour de bon.

 

5) Je me suis engueulée avec ta mère

"J'ai enfin osé lui dire que sa tarte aux pommes était immonde et...elle m'a répondu qu'elle c'était moi toute entière qu'elle trouvait immonde". Intervention de l'appareil photo. C'est qu'il faut absolument éterniser la " rapide décomposition faciale" de la victime. Attention toutefois à ne pas faire durer la mauvaise blague trop longtemps, au risque de s'entendre dire "je choisis ma mère".

Retour à l'accueil