S'il y avait un objet féminin par excellence, ne serait-ce pas le bâton de rouge à lèvres ?

Véritable objet de fantasme pour les hommes et allié incontournable des femmes fatales, le rouge à lèvres est signe d'élégance et de sensualité. Mais que sait-on réellement de ce produit de beauté ? Pas grand chose comparé aux passionnés qui ont fait du rouge à lèvre un véritable objet de collection. L'un d'entre eux, Jean-Marie Martin-Hattemberg, s'intéresse depuis plus de trente ans à l'histoire de cet "accessoire" et à sa place dans l'univers des grandes marques de cosmétiques. Fort de son expérience et riche d'une importante collection, il rencontre Anne Camilli, une autre passionnée, avec laquelle il publiera en 2008 un ouvrage intitulé "Lèvres de luxe". Les lecteurs y apprennent que c'est le cinéma américain qui a donné aux françaises l'envie de se maquiller, qu'à l'époque, les tubes de rouge étaient rechargeables, ou encore que le gloss a été inventé pour rendre une scène de baiser plus "brillante".

 

image 67180582

 

En mai dernier, Jean-Marie Martin-Hattemberg exhibe ses rouges à lèvres à Hong Kong lors du french may art festival, avant d'être sollicité par le musée des Tissus et Arts décoratifs de Lyon, où Lèvres de luxe, l'exposition (tirée du livre du même nom) est visible depuis le début du mois. Rouges à lèvres à l'effigie des grandes icônes des années 60, premier rouge à lèvres Chanel datant de 1930, bâtons sculptés, étuis de toutes sortes, et paire d'escarpins aux talons "rouge à lèvres" y sont à découvrir jusqu'au 27 février ! Lyon sous le signe du glamour !

 

5444632820_aab6d8561e.jpg

5444032345_db43b2b798.jpg

5444031635_75f035b718.jpg

 

Lèvres de Luxe

Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon

Jusqu'au 27 février 2011

Retour à l'accueil