Il (David Rousseau interprété par Jean-Paul Rouve) est parisien et l’auteur de polars à succès. Elle, (Candice Lecoeur incarnée par Sophie Quinton) est l’effigie blonde du fromage Belle de Jura, la star de toute la Franche-Comté, persuadée qu’elle était, dans une autre vie, Marilyn Monroe... Quand ils vont se rencontrer à Mouthe, la ville la plus froide de France, lui est en panne totale d’inspiration et elle déjà morte. “Suicide probable aux somnifères” conclue la gendarmerie. David Rousseau n’y croit pas. En enquêtant sur le passé de Candice Lecoeur,
il est sûr de tenir l’inspiration pour un nouveau roman...

 

Engageant ce synopsis ? Bof bof. Poupoupidou, nouveau long métrage de Gérald Hustache-Mathieu qui sort demain réunit toutes les conditions pour devenir le bide de ce début d'année. Sévère constat n'est-ce pas ? Mais pourquoi suis-je si réaliste pessimiste ?

 

poupoupidou1) Parce que Poupoupidou sort dans les salles au moment où de grands films tiennent le haut de l'affiche.

Parmi les Emotifs anonymes (Jean-Pierre Ameris), Harry Potter (David Yates) et autres Somewhere (Sophia Coppola) Poupoupidou aura du mal à peser dans la balance.

2) Parce que certains mecs auront du mal à s'imaginer au guichet du ciné : "Bonjour ! Euh..Une place pour Pou...poupidou svp", sans avoir l'impression de perdre un peu de leur virilité. (Si si ça joue !)

3) Parce que Sophie Quinton, héroïne de l'histoire risque de souffrir de la comparaison avec Marilyn Monroe. Réincarnation ou simple adorarice, Candice Lecoeur, le personnage qu'elle incarne, marche sur les traces d'une des plus grandes icônes de tous les temps. Personne ne lui fera de cadeaux !

4) Il suffit de visionner la bande-annonce pour savoir que Jean-Paul Rouve ne tient pas la route en romancier en quête (et enquête) d'inspiration ! Mais qui sait, l'ex robin des bois peut encore nous surprendre !

5) Parce que le film ne rentre dans aucune catégorie et est décrit par son réalisateur comme un polar tragi-comique. A force de vouloir jouer sur tous les fronts, c'est bien connu, on se le cogne (le front).

 

Malgré cela, Poupoupidou remporte tous les suffrages auprès de la presse. Il n'y a pas de fumée sans feu, ni de critiques élogieuses sans talent...Gérald Hustache-Mathieu nous réserverait-il une bonne surprise ?
Retour à l'accueil