the-amazing-spider-man-featurette-sur-peter.jpg

 

J'y suis allée à reculons, pas du tout friande de ces histoires de personnages se terminant par "man" ni en règle générale de tous les films mêlant action et fantastique. Mais là, surprise, je me suis laissée porter par les aventures de ce héros, plus ordinaire que jamais dans cette adaptation de Marc Webb. Le film se concentre sur la raison qui a poussé le jeune Peter Parker à devenir Spider-Man : découvrir pourquoi ses parents l'ont abandonné. J'ai aimé l'interprétation toute en finesse de Andrew Garfield, la transformation progressive de ce jeune homme frêle en super-héros est très réaliste, ce qui permet de s'identifier à lui jusqu'au bout.

 

La 3D offre ici des scènes de cascades assez grandioses, au beau milieu de décors new yorkais nocturnes époustouflants, on en prend plein les yeux.

 

Et ce qui a achevé de me séduire (et certainement ce qui fera jaser les inconditionnels de ce genre de film), c'est la jolie histoire d'amour entre Spider-Man et Gwen Stacy, interpretée par Emma Stone, une de mes actrices préférées du moment (lire mon avis sur : Crazy Stupid Love, une comédie fraîche). Un peu attendue mais mignonne, cette petite love story rend ce Spider-Man encore plus touchant et humain. 

 

gwen.jpg

 

Seul point négatif : le méchant, baptisé le Lézard, esthétiquement peu réaliste, ne marque pas vraiment les esprits.

Retour à l'accueil