L'histoire :

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire...

 

 

Comment parler de The tree of life ? Me voila bien embêtée ! C'est un film étrange, très étrange, déroutant. Je ne l'ai ni aimé ni détesté, il m'a parfois touchée, parfois exaspérée. L'histoire de fond est intéressante : l'enfance d'un petit garçon déchiré entre son éducation religieuse et morale et ses incontrôlables mauvaises pensées. Un garçon qui cherche ses limites et celles du bien et du mal, qui culpabilise de ressentir jalousie envers ses frères et haine envers son père et son éducation à la dure.

 

Tree-of-Life47-650x333.png

 

Le tout est joué admirablement. Brad Pitt est bluffant dans le rôle de ce père très autoritaire, Jessica Chastain, qui joue sa femme l'est tout autant en femme dénuée de méchanceté. L'interprète de jack, Michael Koeth est lui aussi extrêmement juste.

brad-pitt-the-tree-of-life-terrence-malick

 

Les images sont sublimes, Terrence Malick a cette façon de filmer qui met en lumière, de manière aussi intéressante les paysages que les êtres humains. On en prend plein les yeux. De belles images au service de quoi ? De réflexions philosophiques sur la vie, la mort, la gentillesse, la méchanceté, l'amour...Religieux, mystique, parfois moralisateur... surpris au début, on finit par frôler l'écoeurement.

Photos-The-tree-of-life_1304526149.jpg

 

Cette succession d'images sensationnalistes à vocation spirituelle dépasse parfois les limites de l'absurde, comme lorsqu'on se retrouve nez à nez avec des spermatozoïdes et des dinosaures en images de synthèse. Est-ce un film de science fiction ? Un film d'animation en 3D ? Où est la logique ?

 

The tree of life oscille entre drame psychologie et récit mystique, tente de créér des ponts entre les deux avec une  maladresse trop grossière pour être involontaire. On en ressort assez peu tranquille, curieux de connaître les intentions de Terrence Malick...

Retour à l'accueil