Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

To Rome with Love, un charmant Woody Allen

En cet été pas très "sunny", To Rome with Love est vraiment à recommander. Le moment est agréable, rafraîchissant, on se laisse conduire par Woody Allen comme on le ferait lors d'une petite balade digestive. Et pas n'importe où : à Rome. Une ville dont on découvre en toile de fond les charmantes ruelles, places et fontaines, mais qui contrairement à Paris dans Minuit à Paris (dont j'avais été déçue comme je le disais ici) ne vole pas la vedette aux acteurs. 

 

Pas de grosse turbulence (à part lors de la première apparition de Woody Allen dans l'avion), ni d'émotions exacerbées,ce film est doux sans être ennuyeux ni complètement lisse. To Rome With Love, c'est tout d'abord 4 petites histoires de couples, de familles ou d'amitiés traitées en parallèle et qui, (je l'ai tout de même un peu regretté), ne se croisent jamais. Enfin dans les faits, car toutes sont finalement liées par une thématique commune : l'attrait de la célébrité et de tout ce que l'on a pas. Les acteurs sont tous très bons, notamment Benigni dans le rôle de la star éphèmère en manque de gloire, ou encore Ellen Page (Juno) dans le rôle de la fille aux grands airs qui n'hésite pas à piquer le copain de sa meilleure amie. Woody Allen qui joue le rôle d'un père supportant mal la retraite est certainement le personnage le plus drôle du film.

 

Un Woody Allen léger (en apparence) qui ne suscite certes pas des flots d'émotion mais qui a le mérite de nous séduire comme on nous chante une belle chanson... italienne bien sûr.

 

 

_to-rome-with-love.jpg

 

 

 

L'histoire de To Rome With Love

 

John, un célèbre architecte, passe ses vacances à Rome, où il a vécu étant jeune. Il rencontre alors Jack , un jeune homme souhaitant également devenir architecte et dans lequel John se reconnaît. Lorsque Sally , petite amie de Jack, présente à ce dernier sa copine Monica, réputée séductrice, celui-ci ne tarde pas à craquer pour elle. John qui observe la situation revit à travers eux l'une de ses histoires d'amour les plus douloureuses. Au même moment, Jerry , metteur en scène d'opéra à la retraite, s'envole pour Rome avec sa femme pour rencontrer Michelangelo, fiancé italien de leur fille. Lorsque Jerry entend le père de son futur gendre, Giancarlo chanter sous la douche, il est fasciné et décide d'en faire une star !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article

Bottines 20/07/2012 11:48

Ah Filou, j'ai hâte de lire ta critique. Moi aussi j'ai trouvé les 4 histoires assez inégales mais cela ne m'a pas gênée outre mesure.

Aurore, on est d'accord :)

Aurore 19/07/2012 11:43

Exactement ! J'ai entendu et lu un tas de critiques négatives sur ce film, mais comme toi je l'ai trouvé divertissant et très frais !

filou49 19/07/2012 09:07

bonjour bottines,

j'ai vu le film pratiquement à sa sortie, mais mon billet est seulement prévu pour la semaine prochaine...je suis moins emballé que toi, et moi qui espére beaucoup de chaque Woody Allen fait partie
des décus : 2 histoires sur les 4 sont bien enlevées ( dont la sienne, il s'est reservé les meilleures répliques) mais les 2 autres m'ont semblées convenues et paresseuses...enfin bon c sur que ca
reste supérieur à la majorité des productions habituelles...je fais un peu la fine bouche :o) bonne journée à toi