Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

Le Nouveau, un film sur les ados (enfin) réaliste

Le Nouveau, un film sur les ados (enfin) réaliste

L'affiche, le titre et, il faut bien l'avouer, la présence de Max Boublil, peuvent laisser penser qu'il s'agit d'un énième film pour ados potache et calibré. Mais il n'en est rien. D'abord, Le Nouveau a beau avoir comme héros des adolescents, il n'en est pas pour autant destiné qu'aux jeunes. Si ces derniers pourront aisément s'y reconnaître, ceux qui ont passé l'âge du collège et du lycée y verront une sorte d'étude sociologique sur les ados d'aujourd'hui.

Bon, je vais un peu loin, mais tout cela pour dire que ce que nous présente le film est fidèle à la réalité, contrairement à bien d'autres essais sur la jeunesse, souvent maladroits, car manquant de subtilité. J'ai été très séduite par le côté très spontané du film. (D'ailleurs, quelle autre qualité caractérise mieux la jeunesse ?) Spontané dans la façon dont il est filmé, un peu mouvante et souvent proche des personnages, et surtout spontané dans le jeu des acteurs. Rien de plus périlleux que de jouer des scènes de délires et de fou-rires, qui ratées, frôlent facilement le ridicule. Ici, ce sont précisément ces scènes qui font le sel du film tant elles sont réalistes ! On y croit, et on regarde avec tendresse les personnages évoluer avec leurs travers, leurs bizarreries, leurs doutes, jusqu'à s'y attacher vraiment ! Tous les acteurs sont à féliciter pour leur naturel déconcertant.

Comment s'intégrer lorsque l'on arrive dans un nouveau collège ? Comment attirer l'attention de celle qu'on aime ? Comment devenir populaire ? Si Les questions soulevées par le film n'ont rien d'original, la manière dont elles sont traitées et les réponses apportées le sont davantage. Alors oui, ne vous attendez pas à beaucoup d'actions car il ne se passe finalement pas grand chose dans le film, mais même sans réel rebondissement, le réalisateur parvient à nous "tenir" jusqu'à la fin sans jamais nous perdre. Preuve qu'il a su suffisamment travailler ses personnages pour en faire des enjeux en eux-mêmes. C'est tendre, juste, attachant. Bravo !

Date de sortie 23 décembre 2015 (1h 21min)

De Rudi Rosenberg 

Avec Max Boublil, Rephael Ghrenassia, Joshua Raccah  plus
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article