Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bottines Rouges

Lieux charmants ou insolites à Paris... ou ailleurs

Tous des malades, une pièce en demi-teinte

Tous des malades, une pièce en demi-teinte

Quand je suis allée voir cette pièce de théâtre au Palais des Glaces, la salle n'était remplie qu'au tiers, ce qui n'est jamais très bon signe. Je me suis alors dit que les gens s'étaient laissé décourager par la chaleur, d'autant plus qu'il faut bien le dire, la pièce attire un public plutôt âgé. Et c'est bien normal car la grande star spectacle est Marion Game, la Huguette de Scènes de ménage, qui n'est autre que la chouchoute des seniors ! Mais en réalité, la chaleur n'explique selon moi pas seule la faible adhésion du public.

L'intrigue se déroule dans une pharmacie, ou des protagonistes tous plus timbrés les uns que les autres, se retrouvent enfermés à cause d'un défaut du système de sécurité. Des le début, j'ai trouvé les dialogues assez moyens et l'enjeu des personnages trop faible pour nous accrocher vraiment. Heureusement les comédiens se défendent tous très bien, à commencer par Virginie Ledieu, qui joue une blonde écervelée, ou Sévy Villette. Mais leur talent ne suffit pas à nous rendre l'histoire plus prenante et faire oublier les nombreuses longueurs. Dommage !

Tous des malades

Une pièce de : Jean Jacques Thibaut

Mise en scène : Alex Goude

au Palais des Glaces, jusqu'au 22 août 2015, tous les mardis, mercredis, jeudis, vendredis et samedis à 20h30, Grande Salle, durée : 1h25. Relâche les 16 et 17 Juin.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Bottines

Lilloise d'origine, rédactrice freelance passionnée, amoureuse de Paris, ses lumières, ses hôtels et sa vie culturelle, mais lui faisant de plus en plus d'infidélités les week end pour des découvertes en région ! En quête de bonnes énergies, de belles choses, d'insolite et d'une pincée de magie.
Voir le profil de Bottines sur le portail Overblog

Commenter cet article